Dernière nuit à Twisted River, John Irving

derniere-nuit-a-twisted-river,M48820

Le talent de John Irving à créer des personnages improbables n’est plus à démontrer depuis longtemps. Les habitués de cet auteur ont tous en mémoire Garp et Owen, ils ne manqueront pas de s’attacher tout autant au bûcheron Ketchum, au cuisinier Dominic, à tous les personnages féminins qui ne s’en laissent pas conter et au personnage principal, écrivain de son état.

Et tout l’intérêt de ce roman est de raconter l’histoire d’un auteur, ce qui offre toute latitude à une construction narrative de très haute technicité. Plus que l’histoire en elle-même, c’est en effet le talent déployé dans l’usage des techniques narratives qui laisse le lecteur pantois. Irving jongle avec les époques sans jamais ni s’emmêler dans les fils du temps ni complexifier à l’extrême la lecture. Les mises en abîme sont d’une extrême finesse. L’ensemble est aussi tarabiscoté que fluide : une gageure ! Dernière Nuit à Twisted River est un modèle d’habileté narrative.

Sans rien dévoiler du récit, je rassure les aficionados de John Irving : on verra bien apparaître quelque ours dans ce roman. En outre, l’histoire s’étalant sur cinq décennies, on trouvera aussi maints éléments de l’histoire contemporaine américaine. Malgré l’apparence presque futile du propos, Dernière Nuit à Twisted River est sans nul doute le plus politique de ses romans.

Publicités

À propos de Tagrawla Ineqqiqi

Auteur, mécréante, vachère, grande consommatrice de pop-corn politique. Voir tous les articles par Tagrawla Ineqqiqi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :