La Fabrique des mots de Erik Orsenna

7760793252_la-fabrique-des-mots-d-erik-orsenna-stock

Après nous avoir chanté la douce chanson de la grammaire française, après nous avoir expliqué la nécessité des accents, puis nous avoir emmené au pays fabuleux du subjonctif et nous avoir insufflé l’amour de la ponctuation juste, Erik Orsenna clôt sa série de petits livres joliment illustrés en nous racontant ici comment les mots naissent, vivent, se transforment et, parfois, meurent.

Gageure s’il en est, l’Académicien donne envie d’aimer l’apprentissage de la langue française, si riche et si complexe, et il y réussit. Qu’on soit un enfant ou un adulte, on accompagne Jeanne dans ses voyages et ses combats pour comprendre, sauvegarder et faire évoluer le français. La Fabrique des mots titille aussi l’envie de (re)découvrir l’étymologie, et pourquoi pas, de fabriquer de nouveaux mots.

Je n’aime pas les romans pour adultes de Erik Orsenna, trop réactionnaires à mon goût. Mais cette série est une parfaite réussite, on lit très vite ces petits ouvrages qui laissent un goût de poésie. Les adultes ne manqueront pas de retrouver le goût des voyages dans les dictionnaires, les plus jeunes regarderont autrement leur si aride Bescherelle.

La Fabrique des mots, comme La Grammaire est une Chanson douce, La Révolte des accents et Et si on dansait ? sont de jolis cadeaux à mettre entre toutes les mains.

Publicités

À propos de Tagrawla Ineqqiqi

Auteur, mécréante, vachère, grande consommatrice de pop-corn politique. Voir tous les articles par Tagrawla Ineqqiqi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :