Snowpiercer, un film décevant.

21038075_20130909110053289

D’une part, j’avais entendu le plus grand bien de ce film, d’autre part, je suis une amatrice du thème post-apocalyptique : les éléments semblaient donc être réunis pour que je passe un bon moment.
Il est vrai que j’ai beaucoup aimé les décors et que le rôle de Tilda Swinton, tout hystérique soit-il, m’a semblé parfaitement tenu. Malheureusement, c’est tout ce que j’ai apprécié de The Snowpiercer.
Pour commencer : virez-moi le script ! Tout le film est truffé d’erreurs inadmissibles et d’improbabilités qui rendent l’ensemble peu crédible. En vrac : quand on est poursuivi dans un train, si long soit-il, on n’a pas le temps de se poser pour manger des sushis ou fumer une clope en taillant une bavette sans être vite rattrapé. Quand on se fait arracher un bras, on hurle, on s’évanouit, on reste à terre agonisant, mais dans tous les cas, on ne se relève pas comme si de rien n’était pour faire un câlin aux copains. Je veux bien admettre qu’un film n’est pas obligé de coller à la réalité, mais un peu de crédibilité n’a jamais tué personne !
Mais cela n’est rien encore comparé à la morale du film (attention, spoiler) : pour mettre un terme à la société de classes, ce qu’il faut c’est une bonne révolution qui détruit tout ce qui permet aux humains de survivre, d’annihiler 99% de l’humanité pour que les rares survivants (ici : deux personnes) puissent retourner à l’état de nature dans une neige immaculée auprès des animaux sauvages. Vous ne m’en voudrez pas de trouver une telle morale proche d’une conception nazie.
Je passe outre la caricature de la société de classes qui aurait pu être intéressante en dehors d’une situation de survie mais dont il ne reste au final qu’une caricature de caricature.
Je suis plutôt bon public, en général, concernant le genre « post-apo ». De Malevil à la Route, je n’avais jusqu’ici été déçue que par des grosses productions (trop) hollywoodiennes. Quel dommage qu’un film aussi international soit si mal mené !

Publicités

À propos de Tagrawla Ineqqiqi

Auteur, mécréante, vachère, grande consommatrice de pop-corn politique. Voir tous les articles par Tagrawla Ineqqiqi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :