Art de Yasmina Reza

Cette pièce de Yasmina Reza a été jouée pour la première fois en France en 1994, pourtant on pourrait croire qu’elle a été écrite cette année.
Serge – ici Fabrice Luchini – est un amateur d’art contemporain, au point qu’il vient d’acquérir le tableau d’un peintre très coté : trois lignes blanches sur un fond blanc, pour 200 000 francs. Cet amour de l’art contemporain et le montant de la dépense vont provoquer un conflit entre Serge et Marc – Pierre Vaneck – pourfendeur des « nouvelles valeurs de l’art » et grand défenseur du « c’était mieux avant ». Un troisième ami, Yvan – Pierre Arditi -, que Marc décrit comme « un être hybride et flasque », tente comme il peut de jouer les médiateurs.
La question de la valeur de l’art, de ce qu’il peut provoquer d’émotions ou de rejet est au cœur de cette pièce qui gagne en profondeur dans le contexte actuel où certains voudraient voir disparaître les œuvres contemporaines qu’ils ne comprennent pas. C’est aussi, et peut-être avant tout, une pièce sur la nature de l’amitié.
Outre une écriture fine et drôle, Art est particulièrement bien porté dans cette mise en scène et par ces acteurs. C’est intelligent et profond, tout en restant amusant et léger. Une pièce à voir ou à défaut, à lire.

Publicités

À propos de Tagrawla Ineqqiqi

Auteur, mécréante, vachère, grande consommatrice de pop-corn politique. Voir tous les articles par Tagrawla Ineqqiqi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :