De l’art dégénéré au XXIe siècle

Plug-anal-place-vendome1280

L’ Art dégénéré était la plate-forme officielle adoptée par le régime nazi pour interdire l’art moderne en faveur d’un art officiel appelé l’« art héroïque ». D’abord appliqué aux arts plastiques, le terme d’art dégénéré est ensuite étendu à la musique (Schönberg, Bartok, par exemple, mais aussi la musique swing), à la littérature ou encore au cinéma (Max Ophüls, Fritz Lang, Billy Wilder).
Les nazis n’ont évidemment pas eu le monopole de la censure artistique. L’union soviétique avait son Commissariat du Peuple à l’Éducation qui s’assurait que les artistes ne produisaient que de l' »art prolétarien réel, libéré de toutes les influences bourgeoises ». Ou bien vous écriviez selon les règles prescrites par le parti – et sur les sujets déterminés par le parti – ou bien vous étiez confronté avec la censure ou pire, à l’arrestation, la déportation ou l’exécution. Les pièces de Boulgakov étaient interdites et il était inutile d’essayer de peindre autre chose que du « Réalisme social ».
Je ne doute pas que la Corée du Nord dispose d’un système équivalent.
Vous pouvez ne pas aimer une œuvre. Vous pouvez la critiquer. Mais avant de demander son retrait, réfléchissez-bien au monde que vous voulez.
A bon entendeur …

Publicités

À propos de Tagrawla Ineqqiqi

Auteur, mécréante, vachère, grande consommatrice de pop-corn politique. Voir tous les articles par Tagrawla Ineqqiqi

One response to “De l’art dégénéré au XXIe siècle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :