L’usine à nu de Yan Marchand

usine_200

L’usine à nu est un court roman, ou une longue nouvelle. Mais ne vous fiez pas à son épaisseur, cet ouvrage est d’une intensité rare.

Tout commence par la journée banale de Bayle, patron d’une usine de volailles. Comme d’habitude, il mange son œuf à la coque, comme d’habitude, il s’amuse à tyranniser quelque peu ses salariés, comme d’habitude, il rentre chez lui pour déjeuner. Et puis, voilà le grain de sable qui fait tout dérailler : son repas n’est pas prêt. Bayle décide de descendre à la cave quérir un morceau de fromage. Et la banalité disparaît. Voilà notre gras patron plongé dans un monde parallèle. Il y découvre une chaîne de montage qui ne monte rien, des êtres vaguement humains qui ne parlent pas, une lumière bleue omniprésente et, surtout : aucune sortie possible.

Vous me direz sans doute qu’un monde parallèle n’a rien de bien original en littérature. C’est que vous n’avez pas encore découvert la plume de Yan Marchand. Son écriture est à la fois dense et ciselée, il use d’une langue riche, précise mais ne se contente pas de la forme. En cent vingt pages, il soulève maintes questions, confronte la nature et la culture, interroge l’éthique face aux situations de survie, se demande – nous demande – quel est notre rapport au bonheur et aux habitudes et ce qui nourrit l’espoir, même dans la souffrance.

L’usine à nu est un bel ouvrage, sombre et intelligent, à mille lieues des conventions actuelles de la bien fade littérature française.

 

Publicités

À propos de Tagrawla Ineqqiqi

Auteur, mécréante, vachère, grande consommatrice de pop-corn politique. Voir tous les articles par Tagrawla Ineqqiqi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :