Bohemian Flats – Mary Relindes Ellis

9782714454300

« Bohemian Flats » désigne un quartier construit de bric et de broc sur les bords du fleuve Mississippi à Minnesota. Dans ce quartier vivent des immigrés pauvres arrivés de plus ou moins fraîche date sur le sol américain. Comme beaucoup de ces gens arrivent d’Europe de l’est, les habitants de la ville les appellent tous indifféremment « bohémiens ».

8_Bohemian Flats

 

C’est dans ce quartier que s’installe la famille Kauffman après avoir quitté l’Allemagne, courant vers le rêve américain, l’espoir d’accéder aux universités, à de la terre cultivable ou à l’anonymat. La vieille Europe ne leur offrait plus guère de perspective : fin dix-neuvième et début vingtième siècles, mieux valait ne pas être le cadet si on voulait avoir une chance d’hériter, mieux valait ne pas avoir trop d’ambition si on était fils de pauvres gens, et mieux valait encore ne pas avoir un faciès faisant trop penser aux juifs ou au tsiganes. Dans les Bohemian Flats, peu importe d’où l’on venait puisque tout le monde arrivait d’ailleurs.

 

Au travers l’histoire de cette famille et de ce lieu particulier, on se promène dans u siècle d’histoire de l’Europe et du peuplement des États-Unis. On sent le poids des religions. On effleure les questions politiques qui menèrent à la première guerre mondiale, on soulève les problèmes de racisme, on découvre les changements des deux continents de l’industrialisation à l’avènement du progrès. La place des immigrés dans la société américaine est le cœur de l’œuvre. Pourquoi émigre-t-on, comment vit-on dans le pays d’accueil, comment est-on accueilli par ceux qui sont nés sur le sol d’accueil et quel rapports entretient-on avec le pays d’origine : voilà ce que décrit l’auteur avec intelligence.

Mary Relindes Ellis a une plume efficace et accessible, ses personnages sont attachants et crédibles et l’ensemble du roman est suffisamment documenté pour être enrichissant en plus de plaisant. On regrette un peu que la dernière partie du livre soit si rapidement traitée, mais dans l’ensemble, la lecture de Bohemian Flats est agréable.

 

Publicités

À propos de Tagrawla Ineqqiqi

Auteur, mécréante, vachère, grande consommatrice de pop-corn politique. Voir tous les articles par Tagrawla Ineqqiqi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :