Le Bûcher des vanités – Tom Wolfe

9782253053408

Du Bûcher des vanités, ça n’est pas tant l’intrigue qui est passionnante. Certes, on s’y laisse prendre, mais elle est résumée en quelques lignes sur la quatrième de couverture et l’essentiel n’est pas là. Toute la grandeur de cette œuvre réside dans la dissection de la société américaine de la fin des années quatre-vingts qu’effectue Tom Wolfe au fil des pages. Et rien n’échappe à ses coupes et à ses passages au microscope : Wall Street et ses traders, le système judiciaire, la police, la presse, la télévision, les politiciens blancs, les politiciens noirs, les églises de toutes sortes, le système carcéral, les avocats véreux ou pas. Jusqu’aux restaurants chics, tout ce qui fait cette société est méticuleusement décrit d’une telle manière qu’on ne s’ennuie jamais.
Mais l’auteur ne s’arrête pas là. Il nous entraîne plus loin encore, décortiquant les rapports sociaux chez les gens aisés, le rapport qu’ils entretiennent avec l’argent, la nécessité de paraître quelque soit le milieu social, chacun ayant ses codes et ses modes. Il nous montre toutes les corruptions assumées ou inconscientes, tous les compromis honnêtes ou vénaux, tous ces travers enkystés dans tous les interstices de la vie américaine en général et New-yorkaise en particulier.
Le Bûcher des vanités est une œuvre majeure, un chef d’œuvre volumineux et dense au bout duquel on n’a pas envie d’arriver : ses neuf cents pages se dévorent, et même si on les termine à bout de souffle, on en veut encore.

Publicités

À propos de Tagrawla Ineqqiqi

Auteur, mécréante, vachère, grande consommatrice de pop-corn politique. Voir tous les articles par Tagrawla Ineqqiqi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :