Écrivain et écrivailleur

Henry Miller tonne : « Il sait que toutes les erreurs, tous les détours, tous les échecs et les frustrations seront mis à profit. Pour naître aigle, il faut s’habituer à l’altitude ; pour naître écrivain, il faut apprendre à aimer les privations, les souffrances, les humiliations. Et surtout, il faut apprendre à vivre à la marge. »

Je relève la tête, reprends mon souffle. Nul autre que Miller n’a si bien décrit les méandres de la pensée de l’écrivain. Nexus est une peinture à bout de souffle des questionnements, des errances et des doutes de l’auteur.

Le train s’arrête devant une affiche publicitaire pour le dernier livre d’un écrivailleur à la mode et sans talent.
« Un divorce les avait séparés, le danger va les réunir » dit la réclame étalant un portrait au regard sans cicatrice. Sourire satisfait de celui qui produit quelques centaines de pages insipides chaque année. Regard vide de méandres mentaux. Celui-ci n’a sans doute vécu que quelques histoires sentimentales fades. Alors il couvre des forêts entières d’impressions de fadaises.
Voudrais-je voir ainsi le visage cerné, les yeux pleins de rage, le rictus cynique que me renvoie la vitre du train étalés ainsi aux regards des voyageurs ? Non. Qui je suis n’a aucune importance. Ce à quoi je ressemble ne dira jamais rien des mots du monde qui se bousculent dans mon esprit. Des mots qui n’appartiennent qu’au monde.
« Un divorce les avait séparés, le danger va les réunir. »
Imagine-t-on résumer en une phrase lapidaire le Nexus de Miller?
« Un écrivain vivait, la vie le fit écrire. »

Plus je regarde l’affiche, plus elle m’agace. « Le dernier roman de l’écrivain machin ». Si seulement ça pouvait vraiment être son dernier roman ! Pitié pour les forêts !

Le train repart. Je laisse le visage de l’écrivailleur sponsorisé par la télévision et la presse féminine se perdre dans les brumes du lac de montagne que nous longeons maintenant et reprends ma lecture.
« Quand l’écrivain est prêt, il tombe dans le flot et la bagarre pour la vie. »

Publicités

À propos de Tagrawla Ineqqiqi

Auteur, mécréante, vachère, grande consommatrice de pop-corn politique. Voir tous les articles par Tagrawla Ineqqiqi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :